logo


BOOSTER

LE DECROCHAGE SCOLAIRE , 1 ENJEU MAJEUR :

Le décrochage scolaire est un enjeu majeur : 180.000 jeunes Français sortent chaque année du système scolaire sans qualification.

UNIS-CITE CROIT AU SERVICE CIVIQUE COMME TREMPLIN DE RACCROCHAGE :

Forte de son expérience de mobilisation de jeunes aux profils variés sur un temps de service de 6 à 9 mois, l’association Unis-Cité a créé en 2013 le programme Booster pour permettre à des jeunes décrocheurs de s’engager au service des autres et d’utiliser cet engagement solidaire comme un tremplin.

1 PILOTE REUSSI EN 2013 :

Testé au premier semestre 2013 sur 3 sites pilotes avec une quarantaine de jeunes, le programme Booster a fait ses preuves : quelques semaines après la fin de leur Service Civique,

  • 66% ont repris une formation et
  • 10% ont trouvé un emploi

 

BOOSTER EN 2014 :

Le programme Booster se développe en 2014 dans 7 villes d’implantation d’Unis-Cité : Metz, Saint-Ouen, Bondy, Mulhouse, Dijon, Nantes, Châtellerault et prochainement Paris.

160 jeunes seront mobilisés en 2014, dont la moitié seront des mineurs en situation de décrochage, et l’autre moitié des jeunes majeurs plus diplômés.

Ils ont pour la plupart commencé leurs actions de terrain dès le mois de décembre 2013 et ce, pour une période de 7 mois.

———————————————————-

La réussite de ce programme repose sur 5 piliers fondamentaux :

  1. La vie d’équipe : Accueillir les mineurs décrocheurs dans un groupe hétérogène c’est permettre à ces jeunes de reprendre confiance en eux en se sentant utiles, rencontrant des jeunes plus mâtures et ayant poursuivi leurs études, et d’apprendre le travail d’équipe.
  2. Les missions sur le terrain : Ce sentiment d’utilité se construit notamment au travers des missions de terrain, en lien direct avec des publics bénéficiaires. (visite à des personnes âgées isolées, distributions alimentaires aux plus démunis, etc.…)
  3. Les temps scolaires à raison de 2 jours par semaine, pendant lesquels les jeunes mineurs bénéficient d’un accompagnement spécifique dans des établissements éducatifs volontaires. Cette formule leur permet de retrouver, par un programme pédagogique adapté, le goût d’apprendre.
  4. La dimension «créative » du programme Booster. Les jeunes suivront une formation au langage de l’image d’un jour par semaine. Cette formation à la photographie portée par le Fonds Reza et dispensée par Reza et des photographes formateurs locaux leur permettra de développer de nouvelles compétences, de reprendre confiance en eux en apprenant un nouveau langage, celui de l’image.
  5. L’accompagnement Unis-Cité : chaque volontaire bénéficie d’un accompagnement individuel par un coordinateur salarié d’Unis-Cité pour prendre conscience des savoir-être et savoir-faire acquis tout au long de leur Service Civique. L’enjeu pour Unis-Cité est de redonner confiance au jeune en l’amenant au bout de son service civique.